Skip to content

soleil-femme-vitamine-d-cholecalciferol

Vous avez certainement déjà entendu parler de cette vitamine, ou bien la vitamine du soleil car c'est bien en s'exposant au soleil que le corps fabrique de la vitamine D utile pour la fixation du calcium dans le corps et donc avoir des os solides. Ce n'est pas pour rien que les enfants, autrefois surtout, étaient en culottes courtes même l'hiver : cela afin de profiter au maximum des rayons du soleil.

Trop souvent oubliée de nos jours, la vitamine D est cependant un élément indispensable au corps et outre son utilité à la fixation du calcium, elle se révèle aussi excellente pour avoir une bonne immunité. 

Voici donc un article très pertinent sur la vitamine D qui je l'espère saura vous montrer sa valeur et vous encourager à ne pas négliger son importance.

Vitamine D et immunité : ou comment faire de la vraie prévention (altheaprovence.com)

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin afin de savoir si une cure de vitamine D vous serait profitable voire nécessaire. Pensez ensuite à choisir une vitamine D (D3) de haute qualité (il en existe de marque française) et à adapter le dosage en fonction de vos besoins.

 

Nous vous partageons ici un site exceptionnel recensant une quantité incroyable de variétés d'arbres fruitiers avec infos diverses, aspect, goût, maturité, histoire, maladies, conseils... où acheter...

Sont recensés de nombreuses variétés de : Abricotier, Agrumes, Amandier, Anacardier, Arbousier, Canneberge, Cassissier, Cerisier , Châtaigniers, Chênes truffiers, Cognassier, Figuier, Fraisier, Framboisier, Grenadier, Groseillers, Jujubier, Kaki, Kiwi, Murier, Myrtillier, Nashi, Néflier, Noisetier, Noyer, Olivier, Pacanier, Pistachier, Pêcher, Poirier, Pommier, Prunier, Rhubarbe, Sureau, Vigne.

http://www.pommiers.com/

pommes-rouges

Je démarre cet article et y ajouterai au fil du temps les images de nos plus belles réussites 2020. N'hésitez pas à revenir de temps en temps.

Légumes

Fruits

Fleurs

2

recolte-2010
Octobre 2010

Nous avions envie de vous partager ici quelques photos de nos plus belles récoltes. Fruits (bien que peu encore), légumes et fleurs. A cela nous pourrions ajouter nos délicieuses herbes aromatiques (4 récoltes de thym par an quand même, basilic à gogo, mélisse et menthe à profusion...), les différentes plantes sauvages que nous récoltons et qui poussent chez nous (plantain, pissenlit, sureau, lierre terrestre, gaillet blanc…). 

Tout cela pour vous dire qu'il est tout à fait possible en tant que jardinier amateur mais passionné d'avoir de très beaux et bons résultats (évidement sans aucun produit chimique). Nous ne cultivons pas des surfaces immenses ; seulement 400 m2 entourés d'une palissade en bois (contre lapins et chevreuils). Si on enlève les allées, il reste env. 270 m2 utiles.....Avec ça, nous sommes indépendants toute l'année en légumes, pendant 6 mois pour les fruits (petits fruits + 8 pieds de vigne ....le verger donnera bientôt pour les autres 6 mois !) pour une famille de 4 personnes, en bio bien sûr !! 🙂 🙂 . N'hésitez pas, lancez-vous et partagez en commentaires vos plus belles réussites à vous !!

Les légumes

Les fleurs

Les fruits

Les champignons

Voir notre article "Les champignons"

sureau-ombelle
Ombelle de sureau en fleur (avec feuilles)

Le sureau est un arbuste / arbre courant dans nos régions qui fleurit généreusement au mois de mai. En effet il ne passe pas inaperçu grâce à ses belles ombelles blanches. Quand à son parfum très puissant, il vous ravira certainement. 

Quelle variété de sureau faut-il prendre ?

Nous parlerons ici du plus répandu, à savoir le sureau noir (Sambucus nigra), qui n'est pas toxique (comme le sureau yèble par exemple) et qui se trouve facilement.

Où trouver du sureau ?

Le sureau pousse généralement dans les haies, en bordure des champs, dans les jardins, à l'orée des forêts…

Il est possible de trouver également du sureau séché en pharmacie, herboristerie ou magasin biologique.

Quelles utilisations pour le sureau ?

On peut utiliser chez le sureau différentes partie à différentes époques pour différentes utilisations : 

- les ombelles en pleine fleur pour faire une boisson fraîche ou du sirop (voir recette sur sos-detresse.info)

- les ombelles en pleine fleur pour les faire sécher et les utiliser ensuite en tisanes ou en décoction (bon contre les infections bactériennes).
Lisez l'excellent article de Sos-détresse : "Témoignage de guérison au sureau après de redoutables symptômes apparus sur les voies respiratoires en quelques jours"

- les baies cuites uniquement (crues elles sont toxiques) pour faire des confitures ou des gelées
ou pour soigner : "La baie de sureau contient l’acide caféique (un phénol antioxydant), qui s’est révélé particulièrement efficace pour lutter contre certains coronavirus tels le HCov-NL63 humain.
Par ailleurs, le sureau noir contribue à faciliter les sécrétions bronchiques et la fonctionnalité des voies respiratoires, tout en soutenant les défenses naturelles de l’organisme.
Classiquement on recourt à cette baie en traitement de la grippe.
Elle est à prendre en prévention ou aux tout premiers stades de l’infection. Ce sera un allier de poids lors du déconfinement, croyez-moi !" extrait de la lettre du Dr Willem du 17 avril 2020 : "Déconfinement, cette baie noire à prendre d'urgence !"

- les feuilles en décoction ou purin pour lutter au jardin contre certains parasites (pucerons, altises, noctuelles…)

Pour conclure cet article, voici notre sureau sauvé des bouchures (nom donné aux haies dans le bourbonnais). A notre arrivé il était au milieu de la haie et taillé tous les ans. Après l'avoir découvert, nous l'avons régulièrement dégagé, mis du fumier de cheval au pied et arrosé en période de sécheresse. Quelques années plus tard, le voici reconnaissant du traitement reçu : il nous gratifie des ses belles et délicieuses ombelles blanches que nous utiliserons en boisson fraîche ou sirop, en séché dans les tisanes en hiver et en cas d'infection bactérienne (plaies par exemples). Cette année, nous testerons aussi les baies ! Affaire à suivre.

sureau-arbuste-dans-haie
Notre sureau en mai 2020

 

Qui n'a pas souhaité un jour avoir des poules à la maison ? Que se soit pour les oeufs, la compagnie ou l'ornement, si vous avez un toit à leur offrir et un bout de terrain, elles devraient y trouver leur compte. Mais avoir des poules, comment ça marche ?

3poules

Où trouver des poules ?

Vous en trouverez chez des éleveurs, sur les marchés au volailles, chez des particuliers ainsi que dans des grands élevages lorsqu'ils réforment leurs poules. Le prix est très variable. Cela peut aller de 2 € la poule de réforme à 10/15 € la poule chez un éleveur et plus encore pour les poules d'ornement.

Quelle race choisir ?

Pour cela nous vous renvoyons au très bon article de Poule Club disponible ici.

De quoi ont besoin mes poules ?

Un toit

C'est ce que nous appelons le poulailler. Il peut être de taille et de forme très varié mais on compte au minimum 2m2 par poule. Dans le poulailler, pensez à installer des pondoirs et des perchoirs.

De l'eau et de la nourriture

Indispensable pour leur survie, il faudra veiller à ce que les poules aient en permanance de l'eau propre et fraîche. Quand à la nourriture, reportez vous à la section "Que mangent les poules ?".

Du parcours

Pour leur bien être, ne négligez pas cet aspect. Comptez idéalement 40m2 de parcours par poule. Les poules aiment l'herbe, les vers, les insectes...

Que mangent les poules ?

Pour la base, vous pouvez leur donner du grain entier ou du mélange tout prêt. Pour compléter, l'herbe, les vers et les insectes feront l'affaire. Elles apprécient également les restes de cuisine (pâtes, riz, pomme de terre cuite...), la salade et les épluchures. A éviter cependant les agrumes, pomme de terre crue, tomates aubergines, poivrons, aliments moisis, restes de table salés… Voir ce document trouvé sur le groupe Facebook "Poule au naturel".

Quels sont les dangers pour les poules ?

Les prédateurs : renards, fouine, martre, voir rapace (surtout pour les poussins). Pour éviter un carnage, pensez à bien clôturer le terrain fréquenté par vos poules (clôture grillagée ou électrifiée) et à enfermer systématiqement vos poules tous les soirs.

Les parasites / maladies : poux, puces, acariens, vers, gale, coccidiose, coryza, maladie de Marek, peste aviaire... Pensez à traiter préventivement vos poules avec de l'ail, du vinaigre de cidre, de l'EPP (extrait de pépins de pamplemousse) et à avoir un poulailler très propre. Si le cas est grave, consultez votre vétérinaire, il faut généralement agir vite.

Et le coq ?

coq

Avoir un coq peut être souhaité ou non. En effet, on peut souhaiter avoir un bel animal imposant et chanteur ou bien ne pas souhaiter être dérangé ni avoir de poussins. C'est un choix que chacun doit faire en fonction de ce qu'il souhaite. En général on conseille un coq pour 10 poules.

Comme nous aimons les choses belles, bien faites et utiles, nous vous partageons notre vision de la pelouse.

Chez nous, la pelouse est tondue régulièrement avec une tondeuse (et une débroussailleuse pour les recoins) afin que notre propriété soit belle et entretenue. Mais…

Nous ne sommes pas derrière chaque brin d'herbe ni n'arrosons, ni ne mettons d'engrais dans notre pelouse… encore moins de désherbant. Au contraire, nous essayons de laisser certains endroits fort fleuris (pâquerettes, pissenlits…) ainsi que du beau trèfle. Pourquoi ?

- Pour la beauté et le plaisir des yeux.
- Pour donner du bon trèfle à nos chèvres.

Et ce n'est pas tout. Nous récupérons les tontes de pelouse pour les mettre sur notre compost afin qu'une fois décomposé, nous puissions amender notre potager.

Eh oui, ici rien ne se perd et tout à un usage multiple, enfin c'est ce que nous essayons de faire au maximum.

belle-pelouse-multi-usage

Et vous votre pelouse, à quoi ressemble t'elle ? N'hésitez pas à laisser un commentaire. 😉 

Voici une bonne idée pour avoir de l'eau pour son potager et ses fleurs "gratuitement" et de façon "écolo". Très utile en période de restriction d'eau, c'est une manière comme une autre de stocker l'eau de pluie afin de la réutiliser.

citernes-recuperateur-eau-de-pluie

Gratuit ou presque...

L'eau du ciel est gratuite oui ! ...mais l'investissement pour les cuves ou citernes non ! Ce n'est d'ailleurs même pas très rentable car à raison de 65 € ou plus par citerne de 1000l, il faudrait la remplir plus de 30 fois (si l'on admet que le prix du mètre cube d'eau est de 2 €) pour la rentabiliser. Soit 15 ans si on espère la remplir 2 fois l'an (comme dans nos régions peu pluvieuses). A cela il faudra également ajouter le prix des accessoires de gouttière, du tuyau pour évacuer l'eau...

A vrai dire si nous avons décidé d'investir dans ces cuves à eau, c'est essentiellement à cause du manque d'eau de plus en plus fréquent (et les restrictions qui vont avec). Ainsi nous avons toujours la possibilité d'arroser nos légumes et de limiter les dégats, voir même d'avoir de très bonnes récoltes.

Mais il y a aussi un petit côté éthique qui nous dit que stocker puis réutiliser l'eau de pluie est une bonne chose, que cela économise l'eau potable du réseau notamment.

Installation, récupération, utilisation

recuperation-eau-de-pluie-branchement

L'installation des cuves ou citernes n'est pas très difficile, pourvu qu'elles soient installées d'aplomb. En effet, elles devront supporter une tonne. Et si elles sont mal positionnées, cela risque de les abimer, de les déformer. Leur poids (à vide) est raisonnable et elles se manient bien à 2 voir 1 personne.

Pour la récupération, il vous suffira d'avoir du tuyau et des coudes en pvc afin d'acheminer l'eau depuis votre gouttière. La possibilité existe également d'insérer un "récupérateur d'eau à clapet" dans une gouttière descendante (voir photo ci-après).

Enfin pour l'utilisation, vous pouvez soit surélever votre cuve pour pouvoir placer un arrosoir en dessous, soit installer un tuyau (avec embout spécial) à la sortie située en bas de la cuve ou soit encore installer une pompe à eau qui puisera dans votre cuve.

Vous avez des questions, des points à améliorer... ? Laissez-nous un commentaire, nous vous répondrons du mieux que nous pouvons.


 

Vous voulez faire un jardin mais vous n'en avez jamais fait et n'y connaissez rien ou pas grand chose.... vous ne savez pas par où commencer !

Tout d'abord, il faut commencer par déterminer la surface que vous voulez jardiner. On n'appréhende pas 20 m2 comme 200 m2 !

Petite surface

Si vous voulez faire 20 m2 ou environ, faites vous plaisir, Il n'y a pas de règles ! Achetez une bonne bêche, un rateau et c'est parti ! Cultivez ce que vous voulez, courgettes, carottes, tomates, haricots......mais tout en petites quantités. Ne faites pas de "culture" de pommes de terre .....ça va vous "griller" une grande partie de la place .....pour quelques kilos de pommes de terre. Pas intéressant ! ....et vous ne ferez pas d'expériences (le terrain sera bloqué 4 mois sans avoir rien à y faire ou presque !) Si vous faites un jardin de cette taille, optez pour la diversité. Comme dit rapidement précédemment, faites quelques oignons (rouges de préférence), 2 pieds de pomme de terre (pour apprendre), 2 ou 3 choux-fleurs, des salades, 2 mètres de carottes, quelques poquets de haricots verts, 1 pied de courgette, 2 de concombres, 2 de tomates (attention à la maladie : le mildiou !), 2 céleris, quelques poireaux  et quelques choux (2 choux blans cabus, 2 choux rouges, 1 plant de chou de Bruxelles). S'il vous reste de la place, essayez 1 potimarron (attention, c'est très envahissant - mangeur de place). Et voilà !

Vous n'allez pas vous nourrir, il ne faut pas se leurrer ! Mais vous allez découvrir un "monde extraordinaire" !

 

 

Grande surface

Si vous voulez faire 200 m2, alors là, ça commence à être du sérieux, vous entrez dans le cercle des "professionnels" du jardinage. Il va falloir vous équiper avec du matériel (raisonnable tout de même !): une bêche comme précédemment ou une bêche à dents ou une grelinette, un rateau large (30 à 40 cm), une sarclette (grattoir de jardin), une serfouette (attention, n'achetez pas une serfouette classique à manche court d'un mètre environ....vous allez vous casser le dos ....et vous dégouter du jardin !! Si vous n'en trouvez pas à manche long, achetez un manche à balai en plus et installez-le sur votre serfouette. Vous verrez, 1m50 de long minimum et biner vos semis et vos plantations devient un plaisir....pas de mal de dos, efficace, vous pouvez travaillez de longues minutes sans vous arrêter, sans souffrances !!). De plus, il vous faut un croc, une fourche, une pelle (de maçon), une brouette, 1 ou 2 arrosoirs avec pomme d'arrosage ou tuyau d'arrosage branché sur le réseau ou la cuve de récupération d'eau (!! ?? 🙂 ), quelques seaux (pour ramasser les cailloux et les mauvaises herbes), un cordeau, un couteau (qui coupe !), quelques piquets fins pour faire du repérage (marquer vos parcelles, vos allées etc...), quelques briques et batons lourds pour tenir le voile de protection que vous mettrez sur vos semis de radis roses ou plantations de choux (vous verrez, c'est indispensable sinon.....couic ! ....pas de radis roses, pas de choux car l'altise s'en chargera !! 😥 )

Vous êtes prêts ! Ne reste plus qu'à sortir les muscles .....et le chapeau de paille (indispensable car beaucoup de travaux se font au soleil !!)
Il faut peut-être envisager l'achat d'une motobineuse ou d'un petit motoculteur !!?? ....car retourner 200 m2 à la bêche ou même à la grelinette + croc, ce n'est pas donné à tout le monde. Seul un homme vigoureux, en pleine possession de ses moyens peut y parvenir (après 60 ans -ou avant-, ce n'est plus si évident de s'attaquer à un travail de ce genre !! 🙂 )

Et là, vous faites comme pour 20 m2 mais tout multiplié par 6 ou 7 .....pourquoi pas par 10 me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que vous allez ajouter des choses qui n'étaient pas dans l'éventail des 20 m2 !! Des pois par exemple, des bettes (poirée), des navets, des choux raves, des betteraves rouges, du melon, du poivron,  du panais, du chou d'hiver, de la mâche etc, etc....

Avec 200 m2, vous nourrissez 2 personnes en légumes voire fruits (petits fruits : fraises, framboises, groseilles, cassis, myrtilles, vigne) TOUTE L'ANNEE .... BIO bien sûr !! 🙂

 

 

Et avec 100 m2 ou similaire ? Et bien , c'est la même chose que précédemment avec 20 m2 ou 200 m2 !! ?????? Vous choisissez la culture en "touriste" comme pour 20 m2 et vous vous faites plaisir, sans contrainte, sans chercher absolument le résultat mais avec un peu d'efforts supplémentaires tout de même ....vous mangerez ce qui viendra !
ou bien vous commencez à devenir un peu "professionnel" et vous vous donnez du mal pour avoir vos légumes "presque" toute l'année !! Ce n'est pas dur : pour 1 personne toute l'année ....ou pour 2 personnes pendant 6 mois (avec culture essentiellement aux beaux jours ....de mi-avril à mi-octobre 🙂 ) C'est mathématique !!

outils-de-jardinage
Outils de jardinage

Quelques conseils avant de démarrer

1. Clôturez votre jardin !

Indispensable si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises ! 

Protégez vos semis, plants et récoltes des animaux indésirables (chevreuils, lapins, chèvres, poules...) et travaillez tranquille. Vous pouvez opter pour une clôture fixe ou amovible (ou les deux à la fois), en bois, en grillage… pourvu que celle-ci soit suffisamment haute et serrée à la fois. Veillez à ce que l'air puisse tout de même circuler.

2. L'eau, l'arrosage

Si vous voulez des légumes, il vous faut de l'eau !

Peut importe qu'il s'agisse de l'eau courante, d'une source, d'un puit ou de l'eau de récupération, veillez à en avoir suffisamment à disposition pour la surface que vous souhaitez cultiver. Et plus elle sera proche, moins vous galèrerez. Vous pouvez aussi songer à la manière dont vous souhaitez arroser vos légumes : arrosoir, tuyau, système d'irrigation...

3. L'emplacement

Si vous avez la possibilité de choisir votre emplacement, privilégiez un endroit dégagé et ensoleillé. En effet, les légumes pousseront moins bien à proximité d'un arbre, pire encore d'une forêt. Essayez de trouver un sol profond et riche en essayant d'éviter la terre de remblais, la roche, les marécages…

cloture-de-jardin-et-point-eau
Notre clôture de jardin et notre point d'eau

 

Voilà pour le moment, bon courage à vous ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser en commentaire ou par mail ! Nous n'avons pas pu tout dire ici, ce n'est que le début (pour les débutants) ....d'autres articles suivront .....qui ont d'ailleurs déjà débuté (compost, engrais verts....)

 

 

En ce début de printemps, c'est l'occasion de croiser le chemin de cette jolie plante qui pousse à profusion dans les haies : le tamier et ses jeunes pousses appelés aussi "respounchous". 

Découverts grâce à une amie aveyronnaise, nous les avons fortement appréciés surtout en salade accompagnés d'une bonne vinaigrette. Depuis, chaque année, nous les récoltons dans nos haies et nous régalons lors de plusieurs repas.

tamier-jeune-pousse
Jeune pousse de tamier (respounchou)

Seules les jeunes pousses sont comestibles !

Attention, si vous souhaitez vous aussi vous régaler, cherchez dans des haies qui ne sont pas aux abords de grandes cultures traitées. De même seules les jeunes pousses sont comestibles. Ne mangez pas les feuilles ni les fruits (rouges).

tamier-feuilles
Feuilles de tamier (ou respounchous)

Préparation

Cueillez en suffisamment mais pas trop. En effet, le tamier est légèrement amer (ne coupez pas les tiges trop longues !) et il se peut que vous ne puissiez pas en absorber une grande quantité.

Rincer à l'eau puis faire cuire quelques minutes dans l'eau bouillante.

Laisser refroidir et manger en vinaigrette en entrée par exemple.

tamier-cueillette
Cueillette de tamier pour 3-4 personnes

Cette péniche mange les déchets des rivières

L’équipe de The Ocean Cleanup a dévoilé sa dernière invention : une péniche pour nettoyer les rivières ! 🌊♻️

Publiée par Kapaw sur Mardi 29 octobre 2019

Une Vie : Boyan Slat, l'homme qui veut nettoyer les océans

À tout juste 18 ans, il a imaginé un système pour nettoyer les océans des déchets plastique. Aujourd'hui, le monde a les yeux rivés sur lui et son projet, "The Ocean Cleanup". Voici la vie de Boyan Slat. Avec ChangeNOW Summit

Publiée par Brut nature FR sur Mercredi 17 juin 2020

 

Ces gâteaux en trompe l'œil sont extrêmement réalistes ! 😮

Ces gâteaux en trompe l'œil sont extrêmement réalistes ! 😮

Publiée par Demotivateur sur Lundi 25 novembre 2019

Ce pâtissier est le maître des illusions culinaires !

Ce pâtissier est le maître des illusions culinaires !

Publiée par Demotivateur sur Mardi 2 juin 2020

Très bon article à voir ici : https://creapills.com/luke-vincentini-illusion-gateau-art-culinaire-20190911

L'instagram de Luke Vincentini : https://www.instagram.com/lukevincentini/

Et deux autres vidéos pour la route

centrale-solaire-maroc
Source : sudestmaroc.com

Le Maroc s’impose désormais comme un pays leader dans le domaine des énergies renouvelables. Avec le premier complexe solaire NOOR Ouarzazate et ses 4 unités de production, le Maroc sera en mesure de produire 580 mégawatts, ce qui reviendra à alimenter 1.1 million de marocains en électricité. En 2020, au terme d’un immense chantier initié en 2010, trois autres centrales solaires auront été construites sur le territoire marocain, à Midelt, Laâyoune et Boujdour, et c’est alors 2000 mégawatts qui seront générés et participeront à amoindrir la dépendance énergétique du Maroc ainsi qu’à réduire de manière drastique les émissions carbones.

Pour lire l'article dans son intégralité :

https://sudestmaroc.com/la-centrale-solaire-noor-ouarzazate/?fbclid=IwAR0F9exhWhtFftmql_Kvchy1ZS-dMgPirpDw1Y51Lfougw1cYfaU0Oz9ydA

Autre article sur le même sujet :

https://www.comment-economiser.fr/centrale-solaire-va-fournir-electricite-1-million-personnes.html?fbclid=IwAR3Bt24GD9R4NLm3Rm-4lHAYefEGNSmf8UItQGJzGCVN9LY6yMOtd8tbqkw

jus-de-fruits-et-de-legumes

Nous allons vous livrer ici le secret pour faire vos jus de fruits et légumes crus vous même. Ici nous utilisons l'extracteur de jus BIOCHEF mais vous pouvez aussi utiliser une centrifugeuse moins coûteuse pour un résultat tout aussi délicieux. L'extracteur sera quand à lui beaucoup plus silencieux que la centrifugeuse.

 

 

Quels fruits et légumes prendre

Voici une liste non exhaustive des fruits et légumes frais et de préférence bio que vous pourrez utiliser pour la confections de votre jus.

Pommes, poires, carottes, betterave rouge, oranges, choux, topinambours, feuilles de bettes, persil, radis noir, tomates, citron, ananas, pastèque, melon…

Banane, kiwi, fraises, myrtilles, framboises, groseilles et cassis mixés à part...

Préparation

Avant de commencer à extraire votre jus, préparez votre matériel, lavez puis coupez en morceaux moyens vos fruits et légumes.

jus-decoupe

 

 

L'extraction du jus en vidéo

Pour extraire le jus de vos fruits et légumes, procédez comme sur la vidéo. Insérez progressivement, pas trop vite vos morceaux coupés et laissez travailler l'appareil.

Videz votre jus dans le récipient prévu à cet effet plusieurs fois, mélangez à la fin.

Une fois votre jus extrait, vous pouvez le passer pour retirer la pulpe ou le boire tel quel.

Vous pouvez récupérer la pulpe et la donner aux animaux par exemple des chevaux (voir notre article sur les déchets verts) ou le mettre au compost.

jus-vider

 

 

Bienfaits des jus de fruits et légumes crus

Les bienfaits des jus ainsi réalisés sont décrits et approfondis dans les deux émissions de la radio web santé beauté de Johanne Verdon avec Agnès Millet. Cliquez ci-dessous pour les écouter.

Les jus de légumes et de fruits première partie

Les jus de légumes et de fruits deuxième partie

Vous aurez également beaucoup de renseignements sur ce site : 1001 jus.

 

Ca y est notre compost 2019 est fait. Voici quelques explications et photos.

compost-fini
Compost 2019 retourné et prêt à maturer jusqu'au printemps au moins
compost-semi-mur
Compost semi mûr (reste du fond du compost ayant été retourné)
compost-deux-tas
Les deux composts l'un à côté de l'autre finissant leur mâturation
compost-nouveau
Nouveau compost où nous ajouterons nos déchets au fur et à mesure en 2020

L'argile verte est un moyen naturel extraordinaire pour se soigner. Plaies, engorgements, entorses, douleurs ou irritations elle saura vous venir en aide. Il est possible de l'utiliser en usage externe par le biais de cataplasmes notamment ou de la prendre par voie interne.

Vous trouverez un dossier complet sur l'argile et son utilisation sur ce site : SOS-DETRESSE.

cabane-a-oiseaux

 

 

Si vous avez un jardin, des arbres ou un petit bout de terrain et que vous aimez les animaux, pourquoi ne pas y installer une cabane à oiseaux ? Vous pouvez ainsi les aider pendant l'hiver en leur donnant des graines ou des boules de graisses. Vous aurez également le plaisir de pouvoir les admirer depuis votre fenêtre. Attention cependant à placer votre maison pour oiseaux hors de portée des prédateurs (les chats notamment).

tourterelle-turque-mange-des-graines

Que donner à manger aux oiseaux ?

Depuis que nous nourrissons les oiseaux pendant l'hiver, nous leur donnons essentiellement des graines de tournesol. Les autres mélanges n'ayant pas été appréciés par les oiseaux constitués essentiellement de mésanges, pinsons et verdiers. Nous leurs mettons également des boules de graisse et graines mélangées à disposition. Pour les tourterelles, nous achetons un mélange spécial tourterelles en jardinerie, sachant qu'elles mangent en priorité le maïs concassé et laissent le blé de côté.

 

 

Où se procurer des graines pour oiseaux ?

- auprès de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). Celle-ci effectue dans certaines régions une opération tournesol une fois par an en novembre. Il est possible de commander plusieurs mois à l'avance des graines de tournesol BIO pour nourrir les oiseaux pendant l'hiver.

- auprès de producteurs de graines de tournesol

- en jardinerie ou en grande surface

Vidéo

 

"Si l'abeille venait à disparaître, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre."

Attribué à Albert Einstein

Vrai ou faux, mieux vaut ne pas avoir à le vérifier.

Mais pourquoi ces petits insectes travailleurs disparaissent-ils ? Changement climatique, maladie, surexploitation… ? En France le taux de 30 % de perte pendant l'hiver revient régulièrement. Mais certains apiculteur enregistrent un taux bien plus élevé allant jusqu'à 90 %.

Dans certaines régions de chine, les abeilles ont totalement disparues suite à l'utilisation incontrôlée de pesticides.

A cuba en revanche, les abeilles se portent très bien suite à l'interdiction d'utiliser des pesticides.

Comment ne pas conclure que les pesticides sont nocifs pour les abeilles ? Mais est-ce la seule raison de leur disparition ? Les abeilles ne seraient-elles pas lassées de l'homme ? De sa manière de se comporter ? 

En effet, si on considère que l'abeille se nourrit de miel, alors pourquoi lui prendre TOUTES ses réserves pour la nourrir ensuite avec du sucre ? Le sucre n'a pas la même constitution génétique que le miel ! De plus tout lui prendre n'est pas loyal ni naturel !

Si les pesticides sont un danger pour les abeilles, les méthodes de production ont peut être aussi leur part de responsabilité.

Quant à la maladie, des abeilles fragilisées résisteront mois bien aux attaques extérieures. Nombreuses sont les maladies et les traitement en conséquences. Certains traitements étant totalement chimiques et d'autres plus naturels.

Comment aider les abeilles ?

Achetez du miel issu d'un producteur et non du miel issue de l'agro-industrie. Privilégiez les producteurs autour de chez vous.

N'utilisez pas de pesticides dans votre jardin (bon maintenant ils sont interdits pour les particuliers).

Semez des plantes mellifères dans votre jardin. Offrez une abondance de fleurs aux abeilles. Cela peut être des arbres fruitiers également.

Installez une ou plusieurs ruches dans votre jardin.

Parrainez une ruche.

Voici une délicieuse recette de crêpes découverte grâce à Fleur de Berry.

crepes-epautre-chataigne

 

 

Ingrédients

500g de farine d'épeautre bio

75g de farine de châtaigne bio (soit 15 % par rapport à l'épeautre)

6 œufs bio

100g de beurre bio fondu (on peut en mettre moins voir pas du tout)

du lait bio (possibilité d'utiliser du lait de chèvre)

Préparation et cuisson

Mélanger tous les ingrédients afin d'obtenir une pâte fluide mais non liquide. Adapter de ce fait la quantité de lait.

Laisser reposer une demi heure minimum.

Faire cuire dans une crêpière (anti-adhésive pour plus de confort) jusqu'à ce que les crêpes soient légèrement brunies des deux côtés. 

 

 

Dégustation

Nature, salées ou sucrées, vous accommoderez ces crêpes au goût prononcé à votre convenance. Bon appétit et dites nous en commentaire si cela vous a plu.

 

A la fin de l'été, quand des parcelles de jardin commencent à se libérer, c'est le moment de semer des engrais verts. Pourquoi, quels en sont les avantages, où trouver des engrais verts et comment semer, que faire de son engrais vert une fois poussé, c'est ce que nous allons voir dans cet article.

Pourquoi semer des engrais verts ? Quels sont les avantages ?

C'est principalement pour ne pas laisser le sol à nu, empêcher l'herbe de repousser, maintenir le sol aéré, stimuler la vie microbienne et utiliser l'engrais vert comme déchet vert pour son compost, voir pour donner à ses animaux.

Où trouver de l'engrais vert ?

Tout d'abord, il vous faut vous procurer votre engrais vert. Nous commandons pour notre part depuis quelques années chez Semailles en Belgique car ils ont un grand choix d'engrais verts bio à des prix plus que raisonnables. Nous vous le recommandons. Vous pouvez cependant en trouver également en jardinerie ou sur d'autres sites internet.

Quand et comment semer de l'engrais vert ?

Ensuite une fois qu'une parcelle se libère au jardin, en fin d'été début d'automne, ratissez pour faire une surface lisse et propice à recevoir des petites graines. Semez. Puis plombez. Arrosez et maintenez humide si la pluie ne vient pas. Une fois levé, veillez à ce que la plante ne manque pas d'eau, sinon il n'y a rien à faire à part laisser pousser.

Il est également possible de semer de l'engrais vert au printemps avant de faire ses plantations. Nous ne l'avons personnellement pas encore pratiqué.

Que faire avec l'engrais vert une fois qu'il a poussé ?

Pour certains engrais verts, le gel s'en occupera. Pour d'autre il faudra le couper puis l'enfouir ou le mettre sur son compost. Il est possible pour certains engrais verts d'être donné en très petite quantité aux animaux (une demi cagette pour un cheval de seigle par exemple, sinon il y a risque de coliques).

Les différents types d'engrais verts

Voici une petite liste non exhaustive d'engrais verts que vous pourrez mettre dans votre jardin :

Pour le printemps et l'été
Epinard, lin, lupin, luzerne, moutarde, phacélie, Sarrazin, sorgho, trèfle, trèfle incarnat...

Pour l'automne
Epinard, féverole d'hiver, lotier corniculé, moutarde, sainfoin, seigle, vesce d'hiver...

cepe-des-pins

Voilà plusieurs années déjà que nous nous intéressons à la cueillette des champignons. Découverts lors de nos promenades en forêt, nous avons eu envie de pouvoir rapporter un panier plein de bons champignons et de les manger. Mais cela ne se fait pas comme ça. Il faut être très prudent avec les champignons si on ne veut pas risquer l'intoxication, voir le décès.

C'est pourquoi nous avons commencé par nous renseigner sur internet. Nous avons notamment découvert le blog de Jean Michel Heffner, un passionné de champignons dans l'Héraut, où nous avons rapidement pu apprendre à reconnaître les bons champignons des mauvais. Nous avons également commandé son livre très bien fait pour l'avoir sous le coude lors de nos cueillettes.

Au fil du temps et devenant de plus en plus aguéris, nous avons effectivement ramené non pas un mais plusieurs paniers de champignons comestibles. Notre rêve s'était donc réalisé.

Il y en avait tellement que nous ne pouvions pas tous les manger frais. Nous avons donc décidés d'en faire sécher une partie. Cela s'est avéré être une excellente idée puisque nous en avons ainsi profité pendant encore de longs mois.

Aujourd'hui ayant déménagé et n'ayant plus autant le temps d'aller nous promener en forêt, nous ne dégustons plus de girolles, cèpes, pieds de moutons… et autres de ces délicieux chapignons, mais nous avons la chance d'avoir une grande pâture où poussent notamment des rosés de prés, des pieds bleus, des marasme, des coulemelles et certaines variétés de bolets. Nous en récoltons chaque année lorsque la pluie est au rendez-vous et si la quantité le permet, les sèchons ou les mettons en bocaux.

Place maintenant aux photos ! Et n'hésitez pas vous aussi à vous intéresser aux champignons, c'est tellement bon et quel plaisir d'aller les cueillir soi-même. Attention cependant à être prudent et rigoureux !

Et vous, avez-vous eu la chance de cueillir de beaux champignons ? N'hésitez pas à nous faire part de vos cueillettes, astuces et bons plans. A bientôt.

"Le cheval doré avec un cœur en or" comme on dit au Tyrol, berceau du cheval Haflinger. Et c'est tout à fait vrai. Le Haflinger est un petit cheval ou grand poney avec une belle robe doré et un caractère en or. Nous verrons dans cet article ses qualités et son utilisation afin de mieux comprendre pourquoi ce cheval remarquable entre de plus en plus dans les cœurs.

haflinger-jument-poulain

Caractéristiques et caractère

Le cheval Haflinger se reconnait facilement à sa jolie robe dorée et ses crins blancs, dite alezan crins lavés. Il toise généralement entre 1m37 et 1m49, voir un peu plus dans certains cas, si bien qu'il peut être classé par parmi les poneys ou parmi les chevaux. Il est robuste et rustique, élégant et sportif. Il a le pied sur et s'adapte à beaucoup de disciplines. Son caractère doux et enjoué en font un compagnon très apprécié.

Un cheval polyvalent

Le Haflinger est présent dans un grand nombre de disciplines équestres. Du loisir au dressage, en passant par le CSO (concours de sauts d'obstacle), l'attelage et la randonnée, sans oublier la voltige, le western… Bref un vrai cheval à tout faire. Il est également utilisé pour l'élevage et le lait de jument.

haflinger-attelage

Un compagnon pour longtemps

En plus d'être fidèle et généreux, le Haflinger peut vivre longtemps, notamment jusque 40 ans.

haflinger-portrait

2

Rêve pour beaucoup, réalité pour certains. Comment accueillir un cheval chez soi ? Fort de bientôt 20 ans d'expérience, nous vous donnerons dans cet article toutes les conseils pour y parvenir ainsi que les choses à savoir avant de se lancer dans cette aventure.

chevaux-chevres

 

 

Pourquoi un cheval ?

Et pourquoi pas des lapins, un chat ou un chien, des poules, des chèvres ou des moutons… Cette question peut paraître assez bête me direz-vous mais il incombe de se la poser avant de prendre une décision.

- Si c'est pour avoir un animal de compagnie ou pour offrir, réfléchissez si le cheval est bien adapté à la situation et à la personne à qui il est destiné. Un animal plus petit peut parfois être mieux adapté, notamment pour les enfants.

- Si c'est pour entretenir votre terrain, réfléchissez si le cheval est approprié ou si des chèvres ou des moutons ne conviennent pas mieux à votre terrain en pente ou à votre verger.

- Si en revanche vous souhaitez faire de l'équitation, ou que votre terrain est adapté à un ou plusieurs chevaux, n'hésitez pas, le cheval est un animal charmant, docile et gracieux qui vous séduira tant par sa beauté que par sa gentillesse.

Un cheval chez moi, est-ce possible ?

Un cheval, c'est un être vivant, qui doit être bien traité et vivre dans des conditions décentes. C'est également une responsabilité. Donc si vous souhaitez avoir un cheval chez vous, il faudra notamment pouvoir lui offrir de bonnes conditions et veiller à ce qu'elles ne se dégradent pas. Voyons donc ce que votre cheval aimerait trouver chez vous:

1. De la place / un terrain

L'idéal en surface d'herbe étant d'un hectare pour un cheval, plusieurs milliers de mètres carrés peuvent suffire à condition de compléter sa ration d'herbe avec du foin. Un box suffisamment grand, un abri ou une stabulation seront également les bienvenus notamment pour l'abriter des fortes chaleurs et des intempéries. Le cheval craint plus l'humidité que le froid. Un box sans pâture ne convient que aux cavaliers capables d'assurer les soins et de sortir leur cheval tous les jours !

2. Un peu de temps

Ne serait-ce que pour veiller sur sa santé, effectuer les soins et vérifier régulièrement l'état des clôture, votre cheval appréciera vos visites. Vous pouvez également en profiter pour lui faire un brin de toilette ou si vous pratiquez l'équitation pour le monter.

 

 

3. Un peu de connaissances

Par ce qu'il serait regrettable de commettre une erreur grave ou de ne pas se faire respecter, un minimum de connaissances et de pratique avec un cheval est fort souhaité. Vous vous faciliterez ainsi la vie à tous les deux.

4. Un peu d'argent

Par ce que un cheval à besoin de manger et d'avoir quelques soins, il ne faut pas négliger cet aspect des choses. Nous verrons plus bas ce que peut coûter l'entretient d'un cheval et qu'il faut en tenir compte avant de l'acheter.

 

Si vous avez la possibilité de réunir toutes ces conditions pour votre cheval, alors n'hésitez pas. Le cheval vous comblera.

Si en revanche vous ne pouvez pas les satisfaire, il y a toujours la possibilité de mettre son cheval chez quelqu'un d'autre ou dans un centre équestre, voir de s'occuper du cheval d'une autre personne.

3-tetes-chevaux

Bien choisir son cheval

Choisir son cheval est un élément crucial. Il incombe de faire ici le bon choix au risque d'avoir des regrets ou des mauvaises surprises. C'est principalement en fonction de se que vous souhaitez faire avec votre cheval et de votre expérience qu'il faut le choisir.

Ne prenez pas un poulain ou un jeune cheval si vous n'y entendez rien en éducation. Inutile de prendre un cheval de haut niveau pour entretenir sa pâture, un cheval à la retraite peut par exemple amplement suffire. Privilégiez un cheval de selle pour le loisir ou le sport, pourquoi pas un poney pour les enfants... Les situations sont si variées qu'il est important de bien prendre son temps, de rencontrer et d'essayer le cas échéant un cheval avant de se décider.

 

 

Combien coûte un cheval ?

Le prix d'achat

Celui-ci varie généralement entre quelques centaines d'euros pour un poulain dit "sans papiers" à plusieurs milliers voir dizaine de milliers d'euros pour un cheval de sport dit "pleins papiers". Entre les deux il y a les chevaux de loisirs, de traits et les poneys. Le prix varie également en fonction de ce que le cheval sait ou a appris et de son âge.

A moins de trouver un cheval à donner ou d'en récupérer un via une association, comptez entre 1000 € et 2500 € pour un cheval de loisir débourré (apte à être monté).

Le matériel de base

Il s'agit du matériel de clôture, de l'électrificateur, de la brouette, des outils d'écurie, de la boite de pansage, du licol avec sa longe, de l'abreuvoir… Tout cela à un coût et dépendra de l'endroit où vous l'achèterez. Prenez votre temps et comparez avant d'acheter. Pensez également au matériel d'occasion !

Le matériel spécifique à l'équitation

Dans ce cas il faut compter la tenue du cavalier (casque, pantalon, bottes ou chaussures…) et l'équipement du cheval (selle, bridon, couverture, protections…). Celui-ci n'est généralement pas donné, surtout en neuf, mais il est parfois possible de trouver de bonnes occasions de même que l'on n'est pas obligé d'acheter tout en même temps.

L'entretien du cheval

La question du prix de l'entretien d'un cheval revient souvent et c'est pour cette raison que je vais tenter d'être assez précise. Commençons par :

- la nourriture : un cheval au pré peut ne consommer que de l'herbe. Si en revanche il y un manque d'herbe ou que l'hiver est rigoureux, il faudra compléter sa ration avec du foin. Comptez plus ou moins une grosse balle de foin d'environ 300 kg par cheval par mois (+ s'il fait fort froid). Le foin coûtant environ 30 à 40 € la balle, il ne vous reste plus qu'à faire le calcul en fonction du nombre de mois que vous pensez nourrir et le nombre de chevaux. Les céréales et mueslis ne sont pas indispensables et peuvent être donné en seule récompense après le travail.

- la litière : que vous utilisiez de la paille ou de la sciure ou tout autre litière, cela rentre également dans le budget. Comptez environ 30 € pour une balle de paille de 300 kg. Celle-ci durera en fonction de vos habitudes de nettoyage, de la taille du box ou de l'abri et du nombre de chevaux.

Attention ! Le prix du foin et de la paille varient en fonction des régions et des années. Dans certaines régions il faut parfois nourrir en période de sécheresse.

- les soins indispensables (maréchal et vermifuges) : il est important que votre cheval voit le maréchal régulièrement. Au minimum 2 fois par an pour un cheval au pré ne travaillant pas particulièrement. Un parage peut suffire et coûte environ 40 € par cheval, comptez 80 € pour un ferrage normal (dans ce cas il convient également de consulter le maréchal plus régulièrement). Les vermifuges aussi sont importants, à réaliser au minimum deux fois par an (printemps et automne). Pour cela rendez-vous chez votre vétérinaire ou en pharmacie et comptez +/- 20 € par vermifuge (ceux-ci étant généralement pour un cheval jusque 600kg). La vaccination n'est quand à elle pas obligatoire (sauf pour la compétition). Libre à vous de choisir de faire vacciner ou non votre cheval.

cheval-au-galop-dans-pre

 

 

Accueillir un cheval chez soi

C'est là souvent un moment de joie !

Mais avant d'en arriver là il faut bien avoir tout pensé et vérifié ; pensé aux clôtures, à l'abri, la litière, aux réserves de fourrage, à l'eau, qui s'occupe du cheval, à un éventuel compagnon… Et oui, les chevaux aiment vivre en groupe et il est fortement conseillé de ne pas laisser un cheval seul. Cet élément est à prendre en compte lorsqu'on souhaite accueillir un cheval chez soi. Pensé à avoir le numéro d'un vétérinaire, d'un maréchal ferrant, d'amis qui s'occupent de notre cheval en cas d'absence…

Une fois tout cela vérifié, vous pouvez accueillir votre cheval et le voir découvrir son nouvel environnement. Allez le voir régulièrement les premiers jours puis prenez votre rythme, vos habitudes, appelez le par son nom, caressez-le...

Veillez à ce qu'il ait toujours de l'eau propre et en quantité suffisante, qu'il ne soit pas blessé, qu'il n'y ait pas de dégâts de matériel dans son pré ou dans son box, qu'il n'ait pas accès aux réserves de fourrage...

Enfin profitez de la joie que cela procure de pouvoir admirer quotidiennement son cheval près de chez soi !

Que puis-je faire avec mon cheval ?

Pour les personnes pratiquant l'équitation, je n'aurais pas de grands conseils à donner car c'est une évidence que monter à cheval sera la réponse idéale. Qu'il s'agisse de loisir ou de sport, de western, d'équitation classique ou de randonnée, peu importe, l'important est que l'on y prenne du plaisir. On peut également pratiquer l'attelage avec son cheval.

Mais il est également possible de passer du temps avec lui juste en le brossant, de l'emmenant promener en main au bord d'un chemin, de le photographier, de lui apprendre quelques tours...

Pour les personnes ayant des enfants cela peut être l'occasion de faire découvrir le cheval, voir un petit tour sur son dos...

balade-a-cheval

Conclusion

J'espère par cet article avoir apporté des réponses aux éventuelles questions que vous pouviez vous poser. J'espère également avoir pu vous montrer qu'il est tout à fait possible d'avoir un cheval chez soi tout en prenant soin de faire attention à quelques points. Enfin j'espère avoir pu vous montrer qu'il est possible d'avoir un cheval chez soi de façon assez simple et pas trop chère non plus. J'espère que vous pourrez pour certains concrétiser votre rêve et n'hésitez pas à laisser un commentaire sur cet article s'il vous a plu, que vous avez des remarques ou des questions. A bientôt.

 

Chez nous, nous recyclons ! Cet article vous expliquera comment nous recyclons les déchets verts.

Ayant un grand jardin, des arbres et consommant des fruits et légumes, il est inévitable d'avoir des déchets verts. Alors que devons nous en faire ?

Premièrement, nous récupérons tout ce qui est bon pour nos chevaux ! Feuilles de salade, choux, fenouil, fanes de carottes, poireau, radis, céleris, panais, betterave rouge, épluchures de pommes, poires, potimarrons, courgettes... (sauf pommes de terre) et même les peaux de bananes bio, de melons… Pour en savoir plus sur le cheval, consultez nos articles ici.

Il est tout a fait possible de donner ses restes à des chèvres, des poules, des cochons, des lapins… en veillant à ne donner que ce qui est bon pour eux. Attention, renseignez-vous avant !

 

 

restes-dechets-vert-donne-aux-animaux-chevaux
Notre jument mange des feuilles de choux et des épluchures

Quand la qualité des déchets verts n'est plus assez bonne pour nos chevaux (par exemple pourrie), nous les recyclons en faisant un compost. Nous y ajoutons également tous les déchets non comestibles pour eux (épluchures de pommes de terre, oignons, tomates...), les feuilles mortes, les tontes de pelouse, les déchets de fleurs… ainsi que du fumier de cheval et de l'urine.

Lorsque le compost est assez haut, à l'automne en génral, nous le retournons et le laissons mûrir encore quelques mois (idéalement 6 mois minimum).

Au printemps suivant, nous obtenons un beau compost décomposé et bien noir que nous utilisons pour nos semis, le repiquage ou en tant qu'amendement pour les plantes persistantes. 

Si vous voulez en savoir plus sur comment réaliser un compost, consultez notre article dédié au compost.

compost-2019
Notre compost en été 2019

 

 

Si vous aussi souhaitez faire un geste pour plus de propreté sur notre planète alors recyclez vos déchets verts. Ce n'est pas trop compliqué et demande juste un peu d'organisation. Bon courage à vous et n'hésitez pas nous parler de comment vous faites en commentaire !

Voir également ce reportage : des poules au pied d'un immeuble.

Valence : Des poules au pied d'un immeuble

Dans cette copropriété valentinoise, 10 poules permettent de réduire de moitié la quantité de déchets alimentaires qui finira à la poubelle. 👍👍► https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/drome/valence/valence-drome-poulailler-au-pied-immeuble-1742721.html

Publiée par France 3 Centre-Val de Loire sur Jeudi 31 octobre 2019

chataignier-fleurs-feuilles

Si les châtaigniers poussent de façon naturelle dans certaines régions de France, il n'en est pas moins délicat d'en avoir un chez soi. En effet, nous avons tenté le coup à deux reprises sans résultat concluant. Après une reprise difficile au printemps, nos châtaigniers ont tous fini par rendre l'âme en fin de saison.

Malgré cette mauvaise aventure, nous n'avons pas cessé d'apprécier le châtaignier pour autant, bien au contraire il nous inspire du respect devant tant de beauté et de force. Le châtaignier peut en effet atteindre plus de 25 mètres de haut et 4 mètres de diamètre. Ses fruits les châtaignes, se cachent bien protégées à l'intérieur de bogues piquantes. A l'époque de la floraison (début de l'été), l'arbre se couvre de millions de petites hampes ou chatons blancs qui attirent beaucoup les abeilles. Celles-ci nous prépareront alors un excellent miel de châtaignier au goût prononcé et à la couleur sombre.

Si comme nous, vous appréciez cette arbre majestueux et ses fruits, n'hésitez pas à vous procurer des châtaignes auprès de producteurs ou dans les magasins ou bien d'aller en ramasser en forêt. Et si vous le pouvez, plantez un châtaigner, qui sait peut être aurez-vous plus de chance que nous. 😉 

Propriétés et bienfaits de la châtaigne

chataignes-bogue-feuilles

Pour cela nous vous proposons d'écouter l'émission radio sur les marrons et les châtaignes de Johanne Verdon et Agnès Millet du 27 octobre 2019. Bonne écoute !

Les marrons chauds : recette

chataignes-marrons-chauds

Pour cela commencez par fendre vos châtaignes fraîches sur un côté en forme de croix avec un couteau assez costaud.

chataignes-coupees-preparation

Puis mettez les dans une poêle à feu vif et faites les dorer (sans huile).

Retournez-les régulièrement pour qu'elles ne brûlent pas.

Au bout d'environ 15 minutes en goûter une pour voir si elles sont cuites.

Si oui, éteindre le feu et laisser les châtaignes finir leur cuisson (non couvert).

Les peler encore chaudes (plus facile).

Bonne dégustation !

1

Par ce que nous sommes tombés amoureux de cet arbre au port élégant, au feuillage généreux et aux fruits succulents, nous avons décidé de lui consacrer un article.

Nous avons également la chance d'avoir pu planter un figuier chez nous il y a quelques années. 

figuier-ete-2017
Notre figuier l'été 2017

La culture du figuier

Ayant la chance d'habiter en dessous de la Loire, le climat est très propice pour la plantation d'un figuier. Nous avons été surpris d'en voir autant dans la région et avons décidé de planter le petit figuier que nous avions en pot en pleine terre.

Après avoir rapidement poussé, il s'est mis à faire ses premières figues l'année suivante. Depuis nous avons eu la chance d'en manger tous les ans deux fois par an.

Nous avons pris soin la première année de le protéger du gel pendant l'hiver. En effet vu sa taille nous pouvions lui mettre une mini-serre au dessus de lui. Les années suivantes nous ne l'avons plus couvert mais réalisé un gros paillis au pied. La dernière année, nous n'avons rien fait car il était déjà plus robuste.

Notre figuier ne demande pas beaucoup d'entretien. Une fois planté, nous veillons seulement à ce qu'il soit désherbé au pied (pas de désherbant chez nous), nous lui apportons du compost bien mûr ou du fumier de cheval décomposé à l'automne, un peu de potasse au printemps et l'arrosons régulièrement en période de sécheresse.

Nous n'effectuons pas de taille et le laissons pousser en touffe ou buisson. Seul les branches qui retombent ou touchent par terre son coupées pour permettre de passer la tondeuse.

figuier-automne-2019
Notre figuier en automne 2019

La figue

recolte-figues-ete-2017
Récolte de figues en été 2017

Les figues poussent bien dans les régions chaudes, notamment autour de la méditerranée. Cependant rien ne vous empêche d'avoir un figuier dans des régions plus froides. Il faudra cependant lui offrir un emplacement abrité du froid et des courants d'air si vous souhaitez avoir des récoltes.

Il existe un grand nombre de variétés de figues, de couleur et de résistances différentes. Certaines produisent une fois l'an, d'autres deux fois, on parle de figuier unifère ou bifère. Notre figuier lui est bifère, de variété Brown Turkey, réputé plutôt résistant au froid, donnant de grosses longues figues marron et très sucrées. Nous avons la joie d'en manger au mois d'août ainsi qu'en octobre/novembre.

Que vous dire d'autre sur ce fruits savoureux à la chair tendre et sucrée, à la couleur ravissante et à l'odeur subtile. On peut manger les figues crues, cuites ou séchées. Les recettes sont nombreuses. 

Nos photos

Pour conclure

Si vous avez les conditions réunies pour accueillir un figuier chez vous, faites le, vous serez conquis. Soignez-le et vous serez récompensé. N'hésitez pas à nous dire en commentaire comment cela se passe chez vous, si vous avez un figuier, comment vous le soignez, nous parler de vos récoltes… A vous de jouer !

chanvre-tige

Le chanvre est une plante extraordinaire ! En effet, en plus d'être comestible (les graines), elle est capable de remplacer les produits dérivés du pétrole dans différents domaines :

- le textile : avec les fibres de chanvres, il est possible de fabriquer des habits de haute qualité, doux et respectueux pour la peau, respirants, absorbants et biodégradables.

- les cordages : réputés résistants, difficilement inflammable et bien évidement biodégradables.

- l'isolation et la construction dans le bâtiment

- le carburant : Diesel utilisait entre autre l'huile de chanvre comme carburant pour son moteur.

Les graines de chanvre

graine-de-chanvre

Les graines de chanvre peuvent être utilisées pour la consommation humaine et animale. On peut en faire de l'huile, de la farine, des boissons… Ces graines sont riches en protéines, minéraux et vitamines et peuvent s'avérer très bénéfiques pour la santé.

Autres utilisations du chanvre

Le chanvre peut également s'utiliser en litière pour animaux, en paillage pour le jardin, en papier (moins coûteux, plus écologique et pouvant être recyclé plus de fois)...

Pour en savoir plus

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chanvre

https://eap.mcgill.ca/CPH_2_F.htm

https://www.hello-joya.com/pages/cest-quoi-le-chanvre

https://www.plantes-et-sante.fr/articles/on-en-parle/2818-le-chanvre-une-plante-hallucinante

http://www.vegetal-e.com/fr/filiere-de-la-culture-du-chanvre-aux-utilisations_292.html

http://www.eurochanvre.eu/