Skip to content

Nous vous partageons ici un site exceptionnel recensant une quantité incroyable de variétés d'arbres fruitiers avec infos diverses, aspect, goût, maturité, histoire, maladies, conseils... où acheter...

Sont recensés de nombreuses variétés de : Abricotier, Agrumes, Amandier, Anacardier, Arbousier, Canneberge, Cassissier, Cerisier , Châtaigniers, Chênes truffiers, Cognassier, Figuier, Fraisier, Framboisier, Grenadier, Groseillers, Jujubier, Kaki, Kiwi, Murier, Myrtillier, Nashi, Néflier, Noisetier, Noyer, Olivier, Pacanier, Pistachier, Pêcher, Poirier, Pommier, Prunier, Rhubarbe, Sureau, Vigne.

http://www.pommiers.com/

pommes-rouges

Je démarre cet article et y ajouterai au fil du temps les images de nos plus belles réussites 2020. N'hésitez pas à revenir de temps en temps.

Légumes

Fruits

Fleurs

2

recolte-2010
Octobre 2010

Nous avions envie de vous partager ici quelques photos de nos plus belles récoltes. Fruits (bien que peu encore), légumes et fleurs. A cela nous pourrions ajouter nos délicieuses herbes aromatiques (4 récoltes de thym par an quand même, basilic à gogo, mélisse et menthe à profusion...), les différentes plantes sauvages que nous récoltons et qui poussent chez nous (plantain, pissenlit, sureau, lierre terrestre, gaillet blanc…). 

Tout cela pour vous dire qu'il est tout à fait possible en tant que jardinier amateur mais passionné d'avoir de très beaux et bons résultats (évidement sans aucun produit chimique). Nous ne cultivons pas des surfaces immenses ; seulement 400 m2 entourés d'une palissade en bois (contre lapins et chevreuils). Si on enlève les allées, il reste env. 270 m2 utiles.....Avec ça, nous sommes indépendants toute l'année en légumes, pendant 6 mois pour les fruits (petits fruits + 8 pieds de vigne ....le verger donnera bientôt pour les autres 6 mois !) pour une famille de 4 personnes, en bio bien sûr !! 🙂 🙂 . N'hésitez pas, lancez-vous et partagez en commentaires vos plus belles réussites à vous !!

Les légumes

Les fleurs

Les fruits

Les champignons

Voir notre article "Les champignons"

Vous voulez faire un jardin mais vous n'en avez jamais fait et n'y connaissez rien ou pas grand chose.... vous ne savez pas par où commencer !

Tout d'abord, il faut commencer par déterminer la surface que vous voulez jardiner. On n'appréhende pas 20 m2 comme 200 m2 !

Petite surface

Si vous voulez faire 20 m2 ou environ, faites vous plaisir, Il n'y a pas de règles ! Achetez une bonne bêche, un rateau et c'est parti ! Cultivez ce que vous voulez, courgettes, carottes, tomates, haricots......mais tout en petites quantités. Ne faites pas de "culture" de pommes de terre .....ça va vous "griller" une grande partie de la place .....pour quelques kilos de pommes de terre. Pas intéressant ! ....et vous ne ferez pas d'expériences (le terrain sera bloqué 4 mois sans avoir rien à y faire ou presque !) Si vous faites un jardin de cette taille, optez pour la diversité. Comme dit rapidement précédemment, faites quelques oignons (rouges de préférence), 2 pieds de pomme de terre (pour apprendre), 2 ou 3 choux-fleurs, des salades, 2 mètres de carottes, quelques poquets de haricots verts, 1 pied de courgette, 2 de concombres, 2 de tomates (attention à la maladie : le mildiou !), 2 céleris, quelques poireaux  et quelques choux (2 choux blans cabus, 2 choux rouges, 1 plant de chou de Bruxelles). S'il vous reste de la place, essayez 1 potimarron (attention, c'est très envahissant - mangeur de place). Et voilà !

Vous n'allez pas vous nourrir, il ne faut pas se leurrer ! Mais vous allez découvrir un "monde extraordinaire" !

 

 

Grande surface

Si vous voulez faire 200 m2, alors là, ça commence à être du sérieux, vous entrez dans le cercle des "professionnels" du jardinage. Il va falloir vous équiper avec du matériel (raisonnable tout de même !): une bêche comme précédemment ou une bêche à dents ou une grelinette, un rateau large (30 à 40 cm), une sarclette (grattoir de jardin), une serfouette (attention, n'achetez pas une serfouette classique à manche court d'un mètre environ....vous allez vous casser le dos ....et vous dégouter du jardin !! Si vous n'en trouvez pas à manche long, achetez un manche à balai en plus et installez-le sur votre serfouette. Vous verrez, 1m50 de long minimum et biner vos semis et vos plantations devient un plaisir....pas de mal de dos, efficace, vous pouvez travaillez de longues minutes sans vous arrêter, sans souffrances !!). De plus, il vous faut un croc, une fourche, une pelle (de maçon), une brouette, 1 ou 2 arrosoirs avec pomme d'arrosage ou tuyau d'arrosage branché sur le réseau ou la cuve de récupération d'eau (!! ?? 🙂 ), quelques seaux (pour ramasser les cailloux et les mauvaises herbes), un cordeau, un couteau (qui coupe !), quelques piquets fins pour faire du repérage (marquer vos parcelles, vos allées etc...), quelques briques et batons lourds pour tenir le voile de protection que vous mettrez sur vos semis de radis roses ou plantations de choux (vous verrez, c'est indispensable sinon.....couic ! ....pas de radis roses, pas de choux car l'altise s'en chargera !! 😥 )

Vous êtes prêts ! Ne reste plus qu'à sortir les muscles .....et le chapeau de paille (indispensable car beaucoup de travaux se font au soleil !!)
Il faut peut-être envisager l'achat d'une motobineuse ou d'un petit motoculteur !!?? ....car retourner 200 m2 à la bêche ou même à la grelinette + croc, ce n'est pas donné à tout le monde. Seul un homme vigoureux, en pleine possession de ses moyens peut y parvenir (après 60 ans -ou avant-, ce n'est plus si évident de s'attaquer à un travail de ce genre !! 🙂 )

Et là, vous faites comme pour 20 m2 mais tout multiplié par 6 ou 7 .....pourquoi pas par 10 me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que vous allez ajouter des choses qui n'étaient pas dans l'éventail des 20 m2 !! Des pois par exemple, des bettes (poirée), des navets, des choux raves, des betteraves rouges, du melon, du poivron,  du panais, du chou d'hiver, de la mâche etc, etc....

Avec 200 m2, vous nourrissez 2 personnes en légumes voire fruits (petits fruits : fraises, framboises, groseilles, cassis, myrtilles, vigne) TOUTE L'ANNEE .... BIO bien sûr !! 🙂

 

 

Et avec 100 m2 ou similaire ? Et bien , c'est la même chose que précédemment avec 20 m2 ou 200 m2 !! ?????? Vous choisissez la culture en "touriste" comme pour 20 m2 et vous vous faites plaisir, sans contrainte, sans chercher absolument le résultat mais avec un peu d'efforts supplémentaires tout de même ....vous mangerez ce qui viendra !
ou bien vous commencez à devenir un peu "professionnel" et vous vous donnez du mal pour avoir vos légumes "presque" toute l'année !! Ce n'est pas dur : pour 1 personne toute l'année ....ou pour 2 personnes pendant 6 mois (avec culture essentiellement aux beaux jours ....de mi-avril à mi-octobre 🙂 ) C'est mathématique !!

outils-de-jardinage
Outils de jardinage

Quelques conseils avant de démarrer

1. Clôturez votre jardin !

Indispensable si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises ! 

Protégez vos semis, plants et récoltes des animaux indésirables (chevreuils, lapins, chèvres, poules...) et travaillez tranquille. Vous pouvez opter pour une clôture fixe ou amovible (ou les deux à la fois), en bois, en grillage… pourvu que celle-ci soit suffisamment haute et serrée à la fois. Veillez à ce que l'air puisse tout de même circuler.

2. L'eau, l'arrosage

Si vous voulez des légumes, il vous faut de l'eau !

Peut importe qu'il s'agisse de l'eau courante, d'une source, d'un puit ou de l'eau de récupération, veillez à en avoir suffisamment à disposition pour la surface que vous souhaitez cultiver. Et plus elle sera proche, moins vous galèrerez. Vous pouvez aussi songer à la manière dont vous souhaitez arroser vos légumes : arrosoir, tuyau, système d'irrigation...

3. L'emplacement

Si vous avez la possibilité de choisir votre emplacement, privilégiez un endroit dégagé et ensoleillé. En effet, les légumes pousseront moins bien à proximité d'un arbre, pire encore d'une forêt. Essayez de trouver un sol profond et riche en essayant d'éviter la terre de remblais, la roche, les marécages…

cloture-de-jardin-et-point-eau
Notre clôture de jardin et notre point d'eau

 

Voilà pour le moment, bon courage à vous ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser en commentaire ou par mail ! Nous n'avons pas pu tout dire ici, ce n'est que le début (pour les débutants) ....d'autres articles suivront .....qui ont d'ailleurs déjà débuté (compost, engrais verts....)

 

 

Ca y est notre compost 2019 est fait. Voici quelques explications et photos.

compost-fini
Compost 2019 retourné et prêt à maturer jusqu'au printemps au moins
compost-semi-mur
Compost semi mûr (reste du fond du compost ayant été retourné)
compost-deux-tas
Les deux composts l'un à côté de l'autre finissant leur mâturation
compost-nouveau
Nouveau compost où nous ajouterons nos déchets au fur et à mesure en 2020

A la fin de l'été, quand des parcelles de jardin commencent à se libérer, c'est le moment de semer des engrais verts. Pourquoi, quels en sont les avantages, où trouver des engrais verts et comment semer, que faire de son engrais vert une fois poussé, c'est ce que nous allons voir dans cet article.

Pourquoi semer des engrais verts ? Quels sont les avantages ?

C'est principalement pour ne pas laisser le sol à nu, empêcher l'herbe de repousser, maintenir le sol aéré, stimuler la vie microbienne et utiliser l'engrais vert comme déchet vert pour son compost, voir pour donner à ses animaux.

Où trouver de l'engrais vert ?

Tout d'abord, il vous faut vous procurer votre engrais vert. Nous commandons pour notre part depuis quelques années chez Semailles en Belgique car ils ont un grand choix d'engrais verts bio à des prix plus que raisonnables. Nous vous le recommandons. Vous pouvez cependant en trouver également en jardinerie ou sur d'autres sites internet.

Quand et comment semer de l'engrais vert ?

Ensuite une fois qu'une parcelle se libère au jardin, en fin d'été début d'automne, ratissez pour faire une surface lisse et propice à recevoir des petites graines. Semez. Puis plombez. Arrosez et maintenez humide si la pluie ne vient pas. Une fois levé, veillez à ce que la plante ne manque pas d'eau, sinon il n'y a rien à faire à part laisser pousser.

Il est également possible de semer de l'engrais vert au printemps avant de faire ses plantations. Nous ne l'avons personnellement pas encore pratiqué.

Que faire avec l'engrais vert une fois qu'il a poussé ?

Pour certains engrais verts, le gel s'en occupera. Pour d'autre il faudra le couper puis l'enfouir ou le mettre sur son compost. Il est possible pour certains engrais verts d'être donné en très petite quantité aux animaux (une demi cagette pour un cheval de seigle par exemple, sinon il y a risque de coliques).

Les différents types d'engrais verts

Voici une petite liste non exhaustive d'engrais verts que vous pourrez mettre dans votre jardin :

Pour le printemps et l'été
Epinard, lin, lupin, luzerne, moutarde, phacélie, Sarrazin, sorgho, trèfle, trèfle incarnat...

Pour l'automne
Epinard, féverole d'hiver, lotier corniculé, moutarde, sainfoin, seigle, vesce d'hiver...

1

Par ce que nous sommes tombés amoureux de cet arbre au port élégant, au feuillage généreux et aux fruits succulents, nous avons décidé de lui consacrer un article.

Nous avons également la chance d'avoir pu planter un figuier chez nous il y a quelques années. 

figuier-ete-2017
Notre figuier l'été 2017

La culture du figuier

Ayant la chance d'habiter en dessous de la Loire, le climat est très propice pour la plantation d'un figuier. Nous avons été surpris d'en voir autant dans la région et avons décidé de planter le petit figuier que nous avions en pot en pleine terre.

Après avoir rapidement poussé, il s'est mis à faire ses premières figues l'année suivante. Depuis nous avons eu la chance d'en manger tous les ans deux fois par an.

Nous avons pris soin la première année de le protéger du gel pendant l'hiver. En effet vu sa taille nous pouvions lui mettre une mini-serre au dessus de lui. Les années suivantes nous ne l'avons plus couvert mais réalisé un gros paillis au pied. La dernière année, nous n'avons rien fait car il était déjà plus robuste.

Notre figuier ne demande pas beaucoup d'entretien. Une fois planté, nous veillons seulement à ce qu'il soit désherbé au pied (pas de désherbant chez nous), nous lui apportons du compost bien mûr ou du fumier de cheval décomposé à l'automne, un peu de potasse au printemps et l'arrosons régulièrement en période de sécheresse.

Nous n'effectuons pas de taille et le laissons pousser en touffe ou buisson. Seul les branches qui retombent ou touchent par terre son coupées pour permettre de passer la tondeuse.

figuier-automne-2019
Notre figuier en automne 2019

La figue

recolte-figues-ete-2017
Récolte de figues en été 2017

Les figues poussent bien dans les régions chaudes, notamment autour de la méditerranée. Cependant rien ne vous empêche d'avoir un figuier dans des régions plus froides. Il faudra cependant lui offrir un emplacement abrité du froid et des courants d'air si vous souhaitez avoir des récoltes.

Il existe un grand nombre de variétés de figues, de couleur et de résistances différentes. Certaines produisent une fois l'an, d'autres deux fois, on parle de figuier unifère ou bifère. Notre figuier lui est bifère, de variété Brown Turkey, réputé plutôt résistant au froid, donnant de grosses longues figues marron et très sucrées. Nous avons la joie d'en manger au mois d'août ainsi qu'en octobre/novembre.

Que vous dire d'autre sur ce fruits savoureux à la chair tendre et sucrée, à la couleur ravissante et à l'odeur subtile. On peut manger les figues crues, cuites ou séchées. Les recettes sont nombreuses. 

Nos photos

Pour conclure

Si vous avez les conditions réunies pour accueillir un figuier chez vous, faites le, vous serez conquis. Soignez-le et vous serez récompensé. N'hésitez pas à nous dire en commentaire comment cela se passe chez vous, si vous avez un figuier, comment vous le soignez, nous parler de vos récoltes… A vous de jouer !