Skip to content

Voici une bonne idée pour avoir de l'eau pour son potager et ses fleurs "gratuitement" et de façon "écolo". Très utile en période de restriction d'eau, c'est une manière comme une autre de stocker l'eau de pluie afin de la réutiliser.

citernes-recuperateur-eau-de-pluie

Gratuit ou presque...

L'eau du ciel est gratuite oui ! ...mais l'investissement pour les cuves ou citernes non ! Ce n'est d'ailleurs même pas très rentable car à raison de 65 € ou plus par citerne de 1000l, il faudrait la remplir plus de 30 fois (si l'on admet que le prix du mètre cube d'eau est de 2 €) pour la rentabiliser. Soit 15 ans si on espère la remplir 2 fois l'an (comme dans nos régions peu pluvieuses). A cela il faudra également ajouter le prix des accessoires de gouttière, du tuyau pour évacuer l'eau...

A vrai dire si nous avons décidé d'investir dans ces cuves à eau, c'est essentiellement à cause du manque d'eau de plus en plus fréquent (et les restrictions qui vont avec). Ainsi nous avons toujours la possibilité d'arroser nos légumes et de limiter les dégats, voir même d'avoir de très bonnes récoltes.

Mais il y a aussi un petit côté éthique qui nous dit que stocker puis réutiliser l'eau de pluie est une bonne chose, que cela économise l'eau potable du réseau notamment.

Installation, récupération, utilisation

recuperation-eau-de-pluie-branchement

L'installation des cuves ou citernes n'est pas très difficile, pourvu qu'elles soient installées d'aplomb. En effet, elles devront supporter une tonne. Et si elles sont mal positionnées, cela risque de les abimer, de les déformer. Leur poids (à vide) est raisonnable et elles se manient bien à 2 voir 1 personne.

Pour la récupération, il vous suffira d'avoir du tuyau et des coudes en pvc afin d'acheminer l'eau depuis votre gouttière. La possibilité existe également d'insérer un "récupérateur d'eau à clapet" dans une gouttière descendante (voir photo ci-après).

Enfin pour l'utilisation, vous pouvez soit surélever votre cuve pour pouvoir placer un arrosoir en dessous, soit installer un tuyau (avec embout spécial) à la sortie située en bas de la cuve ou soit encore installer une pompe à eau qui puisera dans votre cuve.

Vous avez des questions, des points à améliorer... ? Laissez-nous un commentaire, nous vous répondrons du mieux que nous pouvons.


 

Cette péniche mange les déchets des rivières

L’équipe de The Ocean Cleanup a dévoilé sa dernière invention : une péniche pour nettoyer les rivières ! 🌊♻️

Publiée par Kapaw sur Mardi 29 octobre 2019

Une Vie : Boyan Slat, l'homme qui veut nettoyer les océans

À tout juste 18 ans, il a imaginé un système pour nettoyer les océans des déchets plastique. Aujourd'hui, le monde a les yeux rivés sur lui et son projet, "The Ocean Cleanup". Voici la vie de Boyan Slat. Avec ChangeNOW Summit

Publiée par Brut nature FR sur Mercredi 17 juin 2020

 

centrale-solaire-maroc
Source : sudestmaroc.com

Le Maroc s’impose désormais comme un pays leader dans le domaine des énergies renouvelables. Avec le premier complexe solaire NOOR Ouarzazate et ses 4 unités de production, le Maroc sera en mesure de produire 580 mégawatts, ce qui reviendra à alimenter 1.1 million de marocains en électricité. En 2020, au terme d’un immense chantier initié en 2010, trois autres centrales solaires auront été construites sur le territoire marocain, à Midelt, Laâyoune et Boujdour, et c’est alors 2000 mégawatts qui seront générés et participeront à amoindrir la dépendance énergétique du Maroc ainsi qu’à réduire de manière drastique les émissions carbones.

Pour lire l'article dans son intégralité :

https://sudestmaroc.com/la-centrale-solaire-noor-ouarzazate/?fbclid=IwAR0F9exhWhtFftmql_Kvchy1ZS-dMgPirpDw1Y51Lfougw1cYfaU0Oz9ydA

Autre article sur le même sujet :

https://www.comment-economiser.fr/centrale-solaire-va-fournir-electricite-1-million-personnes.html?fbclid=IwAR3Bt24GD9R4NLm3Rm-4lHAYefEGNSmf8UItQGJzGCVN9LY6yMOtd8tbqkw

Chez nous, nous recyclons ! Cet article vous expliquera comment nous recyclons les déchets verts.

Ayant un grand jardin, des arbres et consommant des fruits et légumes, il est inévitable d'avoir des déchets verts. Alors que devons nous en faire ?

Premièrement, nous récupérons tout ce qui est bon pour nos chevaux ! Feuilles de salade, choux, fenouil, fanes de carottes, poireau, radis, céleris, panais, betterave rouge, épluchures de pommes, poires, potimarrons, courgettes... (sauf pommes de terre) et même les peaux de bananes bio, de melons… Pour en savoir plus sur le cheval, consultez nos articles ici.

Il est tout a fait possible de donner ses restes à des chèvres, des poules, des cochons, des lapins… en veillant à ne donner que ce qui est bon pour eux. Attention, renseignez-vous avant !

 

 

restes-dechets-vert-donne-aux-animaux-chevaux
Notre jument mange des feuilles de choux et des épluchures

Quand la qualité des déchets verts n'est plus assez bonne pour nos chevaux (par exemple pourrie), nous les recyclons en faisant un compost. Nous y ajoutons également tous les déchets non comestibles pour eux (épluchures de pommes de terre, oignons, tomates...), les feuilles mortes, les tontes de pelouse, les déchets de fleurs… ainsi que du fumier de cheval et de l'urine.

Lorsque le compost est assez haut, à l'automne en génral, nous le retournons et le laissons mûrir encore quelques mois (idéalement 6 mois minimum).

Au printemps suivant, nous obtenons un beau compost décomposé et bien noir que nous utilisons pour nos semis, le repiquage ou en tant qu'amendement pour les plantes persistantes. 

Si vous voulez en savoir plus sur comment réaliser un compost, consultez notre article dédié au compost.

compost-2019
Notre compost en été 2019

 

 

Si vous aussi souhaitez faire un geste pour plus de propreté sur notre planète alors recyclez vos déchets verts. Ce n'est pas trop compliqué et demande juste un peu d'organisation. Bon courage à vous et n'hésitez pas nous parler de comment vous faites en commentaire !

Voir également ce reportage : des poules au pied d'un immeuble.

Valence : Des poules au pied d'un immeuble

Dans cette copropriété valentinoise, 10 poules permettent de réduire de moitié la quantité de déchets alimentaires qui finira à la poubelle. 👍👍► https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/drome/valence/valence-drome-poulailler-au-pied-immeuble-1742721.html

Publiée par France 3 Centre-Val de Loire sur Jeudi 31 octobre 2019