Skip to content

Avoir des chèvres chez soi

Qui dit chèvre, dit caractère et espièglerie. Si une bêtise est à faire, la chèvre la fera. Il incombe donc d'être extrêmement vigilent et prévoyant si vous souhaitez accueillir une ou plusieurs chèvres chez vous.

Mais avoir des chèvres c'est aussi un vrai plaisir ! Leur douceur et leur gentillesse saura conquérir votre cœur. De plus si vous le souhaitez, vous pouvez même obtenir du bon lait et peut être même faire quelques fromages.

chevres-dans-haies
Nos chèvres découvrent les "bouchures" en été 2021

Prérequis pour accueillir des chèvres

Sachez tout d'abord qu'une chèvre seule risque de s'ennuyer et de chercher de la compagnie. Préférez au moins deux chèvres ou éventuellement un autre animal (âne, poney...). Nous parlerons dans cet article uniquement des "grosses" chèvres car n'ayant pas d'expérience avec les chèvres naines.

Premièrement il vous faudra pouvoir leur offrir un abris suffisamment spacieux, lumineux et propre à l'abri des courants d'air. Une chèvre n'est pas faite pour rester toute l'année dehors sans abri.

Deuxièmement un terrain où vos chèvres pourront gambader et se nourrir.
Attention à bien le clôturer car la chèvre est fugueuse. Ce qui se trouve de l'autre côté de la clôture est toujours meilleur ou plus intéressant. 😉 

Enfin il vous faudra un peu de temps quotidien pour leur rendre visite, les nourrir et s'assurer que tout va bien.

Que mange une chèvre ?

Facile me direz vous. Oui mais... La chèvre est gourmande et difficile à la fois. Il convient de réfléchir un peu avant d'agir.

La chèvre mangera en priorité de l'herbe et du foin car elle a besoin de ruminer. C'est également une excellente débroussailleuse. Vous pouvez la mettre dans une friche, elle se régalera d'autant plus. Ni ronces ni épines, ne la font reculer, pas même les feuilles et les écorces des arbres qu'elle peut atteindre (protégez les si vous y tenez). Quand au foin, méfiez vous, elle gaspille énormément. A vous de trouver le système qui vous convient le mieux pour cela (râtelier, filet à foin, cornadis...). Si vous souhaitez donner du foin de la deuxième coupe ou de la luzerne, attention : petites quantités !

Vous pouvez également donner à vos chèvres des céréales (aplaties de préférence), des épluchures de fruits et légumes propres (pas de moisi ou de pourri bien sûr) ou des granulés. Cette complémentation n'est pas indispensable, mais si vous souhaitez du lait elle le deviendra.

Ajoutez à cela quelques minéraux et du sel (en libre service ou en complément à la ration journalière) et vous devriez avoir des chèvres en bonne santé.

Comment avoir du lait de chèvre ?

traite-chevre-a-la-main

Pour avoir du lait de chèvre, il faudra que la chèvre ait au préalable eu des petits. C'est la seule solution. Pour cela il faudra un bouc... ou bien trouver une chèvre qui donne déjà du lait (avec ou sans petits).

Si vous choisissez de garder les petits, il vous faudra trouver une combine pour avoir du lait sans que les petits soient privés (par exemple en trayant le matin et pas le soir ou bien en ne prenant qu'une partie du lait). Vous pouvez aussi décider de nourrir les petits au biberon avec du lait en poudre (chose que nous ne faisons pas).
Si vous ne gardez pas les petits, vous aurez alors tout le lait pour vous.

Concrètement pour avoir du lait il faudra traire la ou les chèvres. Vous pouvez le faire à la main ou avec une machine, assis sur un tabouret ou construire un quai de traite, comme vous préférez ou pouvez.

Traire s'apprend, au début c'est généralement un peu rigolo mais le mouvement finira par venir et le lait coulera ensuite pour notre bon plaisir. Pensez à laver le pis de la chèvre avant de la traire puis à passer le lait avec un filtre à lait en rentrant à la maison, cela vous permettra de le boire sans impuretés ni poils.

Si vous souhaitez avoir du lait pendant plusieurs années, deux solutions existent :

  • soit vous remettez vos chèvres au bouc tous les ans et elles auront des petits et donc du lait.
  • soit vous n'arrêtez pas de traire (par exemple tous les 2 ou 3 jours) même lorsque le lait baisse en hiver. Au printemps la montée de lait devrait se faire et vous pourrez continuer à avoir du lait sans avoir eu de chevreaux (cela s'appelle la lactation longue mais ne marche pas avec toutes les chèvres).

Attention aux parasites

Le parasitisme chez les chèvres est plus ou moins toujours présent. Si une chèvre est forte elle supportera mieux le parasitisme qu'une chèvre faible.

En revanche, veillez à ce que les parasites ne deviennent pas trop nombreux sans quoi vous risqueriez de perdre votre ou vos chèvres. Pour cela, il vous faudra être vigilant et bien observer vos chèvres. Si l'une maigris, ne mange plus volontiers ou que le poil s'ébouriffe, il se peut que la chèvre soit infestée.

Pour cela, nous n'avons pas encore de remède miracle et faisons appel au vétérinaire qui nous fournis un vermifuge adapté en fonction des parasites que nous souhaitons traiter. Un coproscopie (analyse des celles de vos chèvres par un laboratoire afin de révéler quels parasites sont présents) est également possible.

Il existe cependant des solutions pour limiter l'infestations de vos chèvres et n'avoir à traiter qu'en cas d'urgence : 

  • la rotation des pâtures (les strongles par exemples ont un cycle de 21 jours)
  • les traitements préventifs à bases de plantes
  • ne laisser pâturer les chèvres que par temps chaud et sec

Conclusion

Avoir des chèvres chez soi est tout à fait possible si l'on a les conditions pour et que vous veillez à bien les garder. Vous serez ainsi en bon terme avec vos voisins et profiterez de ces animaux aimants et généreux.
Bonne chance à tous ! 🙂 

chevres-chevreaux-2021
Nos chevreaux nés en 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *