Skip to content

Le sureau

sureau-ombelle
Ombelle de sureau en fleur (avec feuilles)

Le sureau est un arbuste / arbre courant dans nos régions qui fleurit généreusement au mois de mai. En effet il ne passe pas inaperçu grâce à ses belles ombelles blanches. Quand à son parfum très puissant, il vous ravira certainement. 

Quelle variété de sureau faut-il prendre ?

Nous parlerons ici du plus répandu, à savoir le sureau noir (Sambucus nigra), qui n'est pas toxique (comme le sureau yèble par exemple) et qui se trouve facilement.

Où trouver du sureau ?

Le sureau pousse généralement dans les haies, en bordure des champs, dans les jardins, à l'orée des forêts…

Il est possible de trouver également du sureau séché en pharmacie, herboristerie ou magasin biologique.

Quelles utilisations pour le sureau ?

On peut utiliser chez le sureau différentes partie à différentes époques pour différentes utilisations : 

- les ombelles en pleine fleur pour faire une boisson fraîche ou du sirop (voir recette sur sos-detresse.info)

- les ombelles en pleine fleur pour les faire sécher et les utiliser ensuite en tisanes ou en décoction (bon contre les infections bactériennes).
Lisez l'excellent article de Sos-détresse : "Témoignage de guérison au sureau après de redoutables symptômes apparus sur les voies respiratoires en quelques jours"

- les baies cuites uniquement (crues elles sont toxiques) pour faire des confitures ou des gelées
ou pour soigner : "La baie de sureau contient l’acide caféique (un phénol antioxydant), qui s’est révélé particulièrement efficace pour lutter contre certains coronavirus tels le HCov-NL63 humain.
Par ailleurs, le sureau noir contribue à faciliter les sécrétions bronchiques et la fonctionnalité des voies respiratoires, tout en soutenant les défenses naturelles de l’organisme.
Classiquement on recourt à cette baie en traitement de la grippe.
Elle est à prendre en prévention ou aux tout premiers stades de l’infection. Ce sera un allier de poids lors du déconfinement, croyez-moi !" extrait de la lettre du Dr Willem du 17 avril 2020 : "Déconfinement, cette baie noire à prendre d'urgence !"

- les feuilles en décoction ou purin pour lutter au jardin contre certains parasites (pucerons, altises, noctuelles…)

Pour conclure cet article, voici notre sureau sauvé des bouchures (nom donné aux haies dans le bourbonnais). A notre arrivé il était au milieu de la haie et taillé tous les ans. Après l'avoir découvert, nous l'avons régulièrement dégagé, mis du fumier de cheval au pied et arrosé en période de sécheresse. Quelques années plus tard, le voici reconnaissant du traitement reçu : il nous gratifie des ses belles et délicieuses ombelles blanches que nous utiliserons en boisson fraîche ou sirop, en séché dans les tisanes en hiver et en cas d'infection bactérienne (plaies par exemples). Cette année, nous testerons aussi les baies ! Affaire à suivre.

sureau-arbuste-dans-haie
Notre sureau en mai 2020

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *